3) Les volcans sous-marins

Et enfin, il existe des éruptions peu ordinaires par le fait qu’elles sont localisées dans les océans. Ce sont les éruptions sous-marines. Lorsque la profondeur est importante (entre 1000 et 5000 mètres de profondeur) rien ne se passe à la surface. Les gaz sont dissous dans l’eau de mer avant d’arriver à la surface. Mais par contre, lorsqu’un volcan sort de l’eau; l’eau bouillonne et d'énormes panaches de vapeur montent dans l’atmosphère. Des explosions ont lieu, grâce au contact de la lave à 1000°C et l’eau froide de l’océan. La roche en fusion, alors éclate, se craquelle et forme un dépôt. Ces réveils peuvent être accompagnés de raz de marée, qu'on appelle tsunami en japonais.

Bien plus nombreux que leurs frères terrestres le nombre de volcans sous-marins est supérieur à 300 000. Ces volcans ne sont explosifs que lorsqu’ils approchent de la surface. A grande profondeur la pression de l’eau et sa capacité d’absorption de la chaleur figent rapidement les laves dans une forme caractéristique
. Ce volcanisme, découvert il y a quelques années, est le plus important de la planète.

 Les vulcanologues estiment que les volcans sous-marins rejettent environ les trois quarts de la quantité totale de magma produite chaque année. La plupart de ces volcans sont situés dans des zones où se déroule la tectonique des plaques qui s' appellent les dorsales océaniques. Ces volcans  peuvent former une chaîne de 65 000 kilomètres.


Les volcans sous-marins qui émergent forment alors des îles (ex : Le piton des neiges était autrefois un volcan sous marin qui a grandi et a formé l'île de la Réunion). 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :